La 5e et dernière session du Comité intergouvernemental de négociation (INC5), chargé d'élaborer un instrument mondial juridiquement contraignant sur le mercure, a eu lieu à Genève. Les négociations ont abouti à l'adoption d'une nouvelle Convention internationale dite de Minamata. Celle-ci vise notamment à prévenir et à réduire les émissions et rejets de mercure. Ce traité, dont les travaux de préparation ont été lancés en février 2010 suite à une décision du Conseil d'administration du Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) (16-20 février 2009), sera ouvert pour signature lors d'une réunion extraordinaire au Japon en octobre 2013. Le texte intégral de la nouvelle Convention n'est pas encore disponible.
Voir Synthèses Document'Air n° 178 p.108 et C'est dans l'Air n° 123 p.4.

http://www.unep.org/newscentre/Default.aspx?DocumentID=2702&ArticleID=9373&l=fr
http://unep.org/hazardoussubstances/Mercury/Negotiations/INC5/tabid/3471/Default.aspx (historique des négociations).