Publication par l'Organisation Météorologique Mondiale (OMM) de sa déclaration annuelle (provisoire) sur l'état du climat mondial en 2012. Les dernières estimations de l'OMM font état d'une multiplication des extrêmes météorologiques et climatiques dans de nombreuses régions du monde et d'une fonte sans précédent de la banquise de l'Arctique : celle-ci a atteint le 16 septembre 2012 son minimum saisonnier - 3,41 millions de km2, soit l'étendue la plus réduite qui ait été constatée depuis le début des observations par satellite. Inférieur de 18% au précédent minimum record observé le 18 septembre 2007, le chiffre de 2012 représente une diminution de 49%, soit près de 3,3 millions de km2 (environ la superficie de l'Inde), par rapport à la moyenne des minima saisonniers calculée pour la période 1979-2000. Par ailleurs, les années 2001 à 2011 font partie des années les plus chaudes jamais enregistrées. Le bilan 2012 final sera publié en mars 2013. Les données sont basées sur les observations climatologiques effectuées par des réseaux de stations météorologiques terrestres, de navires et de bouées, ainsi que par des satellites.

http://www.wmo.int/pages/pr_966_fr.html