A l'occasion de la Journée internationale de la protection de la couche d'ozone, l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) a publié son rapport annuel pour 2018 sur la production, l'importation, l'exportation, la consommation et l'élimination, dans l'UE, de substances qui appauvrissent la couche d'ozone (SAO) réglementées par le Protocole de Montréal (1987), transposé dans l'UE par le règlement (CE) n°1005/2009).

Le rapport est basé sur les données déclarées par les entreprises concernées. Le nouveau rapport montre qu'en 2018, la consommation des SAO dans l'UE (c'est-à-dire un paramètre agrégé : production + importations - exportations - destruction des SAO) sauf celles issues des stocks existants) était négative, soit -1 505 t, ce qui signifie qu'une quantité plus importante de SAO a été détruite ou exportée que produite ou importée. Ceci confirme une tendance observée depuis 2010 à l'exception de l'année 2012. L'AEE note toutefois que le niveau de consommation en 2018 (soit -1 505 t) est "considérablement plus élevé que 2017", indiquant que la consommation a augmenté en 2018 par rapport à 2017.
Voir communiqué et rapport 2019 de l'AEE.