Le Conseil fédéral suisse (le Gouvernement) a décidé de fixer un nouvel objectif climat à long terme : la neutralité carbone d'ici 2050.

Se basant sur le rapport spécial +1,5°C du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), le Conseil fédéral avait chargé l’Office fédéral de l’environnement (OFEV, le Ministère suisse de l'Environnement) de réévaluer l'objectif national actuel de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) à long terme, soumis dans le cadre de sa contribution nationale au titre de l'article 4 de l'Accord de Paris (réduction de 50% d'ici 2030, base 1990), et d’élaborer des pistes d’action possibles.
Le 26 juin 2019, dans le cadre des discussions sur les aspects à aborder en priorité lors de l’Assemblée générale des Nations Unies de 2019, il avait établi que la Suisse augmenterait son objectif de réduction à l’horizon 2050. Lors de sa séance du 28 août 2019, le Conseil fédéral a donc décidé de revoir l'objectif national actuel à la hausse, en visant désormais la neutralité carbone à partir de 2050. Ce nouvel objectif sera fixé dans la législation lors d’ultérieures révisions de la loi sur le CO2 pour la période postérieure à 2030. L’objectif climat 2050 constitue la pierre angulaire de la Stratégie climatique 2050 de la Suisse qui sera présentée au Conseil fédéral d’ici à décembre 2020. Elle est élaborée par l’OFEV en collaboration avec d’autres offices fédéraux. Selon le Ministère suisse de l'Environnement (OFEV), les émissions de CO2 générées par les secteurs des transports, du bâtiment et de l’industrie pourront être réduites jusqu’à 95% d’ici à 2050 grâce aux technologies actuelles et à l’utilisation d’énergies renouvelables.
Les émissions de GES de la Suisse se sont élevées à 47,2 MtCO2e en 2017 (source : CCNUCC, 2018), soit 0,09% du total mondial (53,5 GtCO2e, source : ONU Environnement, 2018). Elles ont baissé de 11,4% entre 1990 et 2017.
Voir communiqué de l'OFEV.