Sommet des dirigeants des pays du groupe G20, à Osaka (Japon) pour la première fois sous présidence japonaise. Parmi les sujets abordés figure le climat et notamment la mise en oeuvre de l'Accord de Paris.

Deux pays du G20 n'ont toujours pas encore ratifié l'Accord, les seuls deux grands émetteurs de la planète ne l'ayant pas encore fait (Russie et Turquie).
Le 26 juin 2019, devant la communauté française du Japon, le Président de la République a pris une position ferme insistant sur l'importance d'évoquer le changement climatique et l'Accord de Paris dans la déclaration finale du G20 face à l'opposition des Etats-Unis notamment : "J'en ai une [ligne rouge]. Si on parle pas de l'Accord de Paris et si pour se mettre d'accord dans une salle à 20, on n'est plus capable de défendre l'ambition climatique, ce sera sans la France, c'est simple...". (Ecouter discours, vers 18'30")
Le G20 regroupe 20 membres (19 États et l’UE dans son ensemble) : Afrique du Sud, Allemagne, Arabie saoudite, Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chine, Corée du Sud, États-Unis, France, Inde, Indonésie, Italie, Japon, Mexique, Royaume-Uni, Russie, Turquie, UE.
Les pays du G20 représentent les trois quarts (74%) des émissions mondiales de GES (source : JRC/PBL, 2014 [données 2012]), en hausse de 43% depuis 1990.
Voir éléments de contexte sur le G20 et site officiel du G20 où la déclaration finale sera disponible au terme du sommet.