Au sein du SBI, la 2e série du 3e cycle de l'évaluation multilatérale (multilateral assessment ou MA) des progrès réalisés par les pays développés pour atteindre leurs objectifs nationaux de réduction a eu lieu.

La MA est un sous-processus qui s'inscrit dans le cadre du processus de MRV dit "évaluation et d'analyse internationales" (IAR) visant spécifiquement à accroître la transparence des actions de réduction des émissions de GES des pays industrialisés par rapport à leurs objectifs de réduction. Cette évaluation doit être rigoureuse, robuste et transparente et tenir compte des circonstances nationales, en vue de favoriser la comparabilité des efforts des pays industrialisés pour atteindre leurs objectifs de réduction et de renforcer la confiance entre eux.
A Bonn, 19 Parties sont ainsi soumises à cette évaluation : Australie, Croatie, Danemark, Finlande, Islande, Irlande, Italie, Japon, Liechtenstein, Malte, Monaco, Norvège, Pologne, Roumanie, Russie, Slovénie, Espagne, Suède, Royaume-Uni (la France y a été soumise lors de la COP-24, en décembre 2018). Les troisièmes rapports biennaux (BR) devaient être soumis au 1er janvier 2018. Seules trois Parties Annexe I (sur 43) n'ont pas encore soumis leur BR : Belarus, Ukraine, USA.
Par ailleurs, l'atelier annuel sur le financement climat à long terme aura lieu.

Voir programme détaillé pour lundi 24 juin (à venir). Voir aussi les données d'émission de GES des Parties à l'annexe I (1990-2017).