Le Parlement européen a adopté une résolution (non contraignante) "sur une Europe qui protège: de l’air pur pour tous". Dans cette résolution, le PE formule des recommandations générales, puis des recommandations specifiques visant les secteurs de l'énergie, des transports, de l'agriculture, ainsi que l'air intérieur et les aspects financiers. Voir recommandation.

En particulier, le PE :
• demande à la Commission à prendre des mesures sans délai contre les PM2,5 en proposant d’introduire dans la législation européenne relative à la qualité de l’air des valeurs limites plus strictes, comme l’a recommandé l’OMS,
• exhorte les États membres à accorder la priorité à la mise en œuvre de mesures et de politiques coordonnées à tous les niveaux et dans tous les secteurs pour améliorer la qualité de l’air dans les villes et les zones urbaines,
• invite la Commission à effectuer une révision ambitieuse de la directive 2008/50/CE sur la qualité de l’air ambiant, en vue du respect des dernières valeurs limites et valeurs cibles dans le cas des PM, SO2 et O3 fixées par l’OMS et de la définition d’une valeur de courte durée pour les PM2,5, à proposer des mesures efficaces permettant aux États membres de se conformer à la directive 2008/50/CE, à accorder la priorité à l’évaluation des mesures adoptées par les États membres dans la perspective d’améliorer la qualité de l’air dans le cadre de ses procédures d’infraction, et à intensifier ses efforts pour vérifier le respect de la réglementation au niveau national, notamment des normes relatives à la procédure d’essai des émissions en conditions de conduite réelles.