L'agglomération lyonnaise connaît depuis le 20 février 2019 un épisode de pollution aux PM10, le seuil d'information (50 µg/m³, moyenne sur 24h) ayant été dépassé lundi 25 et mardi 26 février 2019. Compte tenu de cette situation, le préfet du Rhône a décidé, le 27 février 2019, de mettre en oeuvre, pour le 28 février 2019, la circulation différenciée à Lyon et à Villeurbanne (de 5h à minuit). Le 28 février 2019, sur la base des prévisions météorologiques et de la qualité de l'air, le Préfet a décidé de maintenir pour la journée du 1er mars la circulation différenciée à Lyon et à Villeurbanne et les autres mesures d'urgence additionnelles en place depuis hier. Voir carte du jour (prévisions de concentrations d'Atmo Auvergne-Rhône-Alpes) et nouveau communiqué de la Préfecture du Rhône.

Seuls les véhicules dotés de la vignette Crit'Air 1 à 5, ainsi que les véhicules "zéro émission moteur", pourront ainsi circuler dans le périmètre précité. Les véhicules non classés sont interdits de circuler. Le Préfet a pris un nouvel arrêté renforçant les prescriptions de l'arrêté du 27 février 2018 avec des mesures d'urgence additionnelles pour réduire les émissions de polluants. Elles visent les secteurs industriel, résidentiel et des transports, ainsi que les chantiers BTP et les carrières. Voir les pages d'Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, la carte du jour (prévisions de concentrations), le communiqué de la Préfecture du Rhône.