Selon Climate Change News, l'adoption des projets de décisions sur l'article 6 (mécanismes de flexibilité) serait reportée à la COP-25 (2019) en raison des points de blocage non encore résolus. La session plénière de la COP pour adoption de l'ensemble des règles de mise en oeuvre de l'Accord de Paris par les 197 Parties était prévue pour 18h. La plénière doit également formellement adopter les autres projets de décisions qui ne relèvent pas du "manuel d'application" de l'Accord de Paris.

La Présidence et les Parties préfèrent ainsi consacrer davantage de temps l'année prochaine à régler les questions techniques en suspens concernant le fonctionnement du nouveau mécanisme de réduction des émissions (article 6) plutôt que d'acter hâtivement ces règles qui pourraient poser problème par la suite. Il faut garder à l'esprit que bien que le Protocole de Kyoto ait été adopté en 1997 (COP-3), ce n'était qu'à la COP-7 (Marrakech en 2001) que les règles de mise en oeuvre des mécanismes de flexibilité (mécanisme pour le développement propre [MDP] et mise en oeuvre conjointe [MOC]) ont été mises au point et adoptées par les Parties (les accords dits de Marrakech), soit quatre ans plus tard.