La plénière de la COP a été repoussée de nouveau en raison du point de blocage sur l'article 6 (mécanismes de flexibilité) et tout particulièrement sur la question de la possibilité de transférer les crédits d'émission existants du MDP au nouveau mécanisme. Cette position est ardamment défendue par le Brésil qui est fortement impliqué dans le MDP existant en tant que bénéficiaire de projets MDP portés par les pays industrialisés (source : blog de Climate Change News).