Les temps forts d'hier (9e journée) :
• poursuite des consultations sur les décisions 1/CP.24 et 3/CMA.1 menées par la Présidence polonaise auprès des Parties - 
• Dialogue de Talanoa - réunion d'ouverture de la phase politique  et tables rondes ministérielles
• segment de haut niveau (2e partie).

Consultations de la Présidence sur les projets de décision
Les consultations de la Présidence sur les projets de décision 1/CP.24 et 3/CMA.1 se sont poursuivies dans les sept axes de travail définis par le Président de la COP-24 Michal Kurtyka (voir actu d'hier).
NDC
Les Parties ont poursuivi leur échange de points de vue sur la troisième version du projet de texte transmis par l’APA. Elles ont trouvé un terrain d’entente sur les paragraphes sur le soutien au renforcement des capacités lié aux NDC et sur la prévention du double comptage. En ce qui concerne les orientations sur l’information pour plus de clarté, de transparence et de compréhension (ICTU en anglais), les Parties divergeaient toujours sur plusieurs aspects : le niveau de détail ; le champ d'application, c’est–à-dire, l’inclusion ou non d’éléments autres de l’atténuation (adaptation, financement, etc.) ; les échéances d’applicabilité, à savoir "d’ici 2020" ou en même temps que les deuxièmes NDC ; et le caractère contraignant, soit la question de savoir si toutes les Parties "doivent fournir" des détails sur l’ICTU, ou si les pays développés "doivent fournir" et les pays en développement « peuvent inclure » de l’ICTU. Concernant la comptabilisation, les Parties ont formulé des propositions sur les aspects suivants : unités communes, y compris en rapport à la comptabilisation des pays à travers des méthodologies non couvertes par les lignes directrices du GIEC; échéance d’un éventuel réexamen des lignes directrices de la CMA sur les NDC ; et émissions et absorptions d’émissions liées à des sources, puits ou activités.

Des consultations ont également été menées sur le projet de texte de décision sur l'article 15 (comité pour faciliter la mise en oeuvre et promouvoir le respect des dispositions de l'Accord de Paris) et ceux sur l'article 6 (mécanismes de flexibilité) : article 6.2 (approches coopératives), article 6.4 (mécanisme de réduction des émissions) et article 6.8 (approches non fondées sur le marché).

Bilan des avancées
Le Président Kurtyka a convoqué une réunion de la COP hier soir pour faire le point sur les avancées dans les groupes informels chargés des sept axes de travail définis par le Président de la COP-24 Michal Kurtyka (voir actu d'hier). Il a indiqué qu’il allait dresser un bilan de la situation et définir les prochaines étapes requises, étant donnée "l’insuffisance des progrès accomplis" dans les négociations à ce stade.
Jo Tyndall (Nouvelle-Zélande) a dressé un bilan des avancées dans le groupe chargé de l'axe de travail "modalités, procédures et lignes directrices (MPG)". Parmi les questions non résolues, elle a signalé :
• transparence : la date de la fin du reporting dans le cadre de la CCNUCC et la date du début du reporting dans le cadre de l’Article 13 de l’Accord,
• NDC : la différentiation et le champ d’application des lignes directrices sur l’ICTC et sur la comptabilisation,
• bilan mondial : la façon de faire référence à l’équité, les thèmes et le champ d’application du bilan mondial,
• comité pour la mise en œuvre et le respect des dispositions : les critères de saisine du comité et les mesures que le comité sera en mesure de prendre.

Yassmin Abdelaziz, Ministre égyptienne de l’environnement, a fait un compte rendu des consultations sur le financement, co-facilitées par Jochen Flasbarth, Secrétaire d’État au Ministère fédéral allemand de l’environnement. Elle a rapporté qu’ils avaient essayé de refléter tous les points de vue exprimés et de trouver des terrains d’entente dans la deuxième version du texte sur l’article 9.5 de l’Accord (transparence des financements ex ante). Le Secrétaire d’État Flasbarth a ajouté que le texte n’a pas encore fait l’objet d’une adhésion par les Parties et qu’il a été diffusé sous la responsabilité des co-facilitateurs. Les prochaines consultations vont aborder le Fonds pour l’adaptation et l’objectif collectif de financement post-2025.

Indiquant que le mode actuel de négociation a été épuisé, le Président Kurtyka a annoncé qu’une nouvelle proposition textuelle sera disponible mercredi 12 décembre dans la matinée. Les ministres vont chercher par binômes des solutions sur le financement, la transparence, les NDC, le bilan mondial, l’adaptation et les démarches coopératives dans le cadre de l’article 6.
Source : Bulletin de l'IISD n°10 qui revient en détail sur la journée d'hier.