• Dialogue de Talanoa - réunion de clôture de la phase préparatoire
• poursuite des consultations informelles, sur la finalisation des règles de mise en oeuvre de l'Accord de Paris au sein des trois organes qui en ont la charge (APA, SBSTA et SBI).
Voir programme du jour détaillé.

Le Dialogue de Talanoa, initialement appelé Dialogue de facilitation, est prévu par la décision 1/CP.21 (§ 20). La COP-21 a décidé d'organiser ce dialogue pour :

faire le point sur les efforts collectifs mis en oeuvre par les Parties pour atteindre l'objectif à long terme fixé par l'Accord de Paris (article 4.1) [neutralité carbone au cours de la 2e moitié du 21e siècle] et
éclairer la révision des contributions nationales (NDC) en vue de rehausser l'ambition des engagements qui y sont inscrits, sachant que la prochaine série doit être soumise en 2020 (cf. décision 1/CP.21 § 23 et 24).

La décision 1/CP.23 a fixé la structure, les principes, l'organisation du travail du Dialogue (annexe II). Celui-ci est composé de deux phases :
phase préparatoire lancée en janvier 2018 et qui se termine à la COP-24
phase politique lors de la COP-24 avec la participation des Ministres.

Il est structurée autour de trois questions clés :
• où en sommes-nous ?
• où voulons-nous aller ?
• comment y aller ?

Les Présidences de la COP-23 (Iles Fidji) et de la COP-24 (Pologne) pilotent conjointement les deux phases du Dialogue et assurent la Co-Présidence de la phase politique lors de la COP-24. La principale contribution à ce Dialogue a été le rapport spécial du GIEC sur le réchauffement à 1,5°C.

Un rapport de synthèse de la phase préparatoire a été publié par les Présidences de la COP-23 et de la COP-24 le 20 novembre 2018. Une synthèse des contributions des Parties et des acteurs non-étatiques au Dialogue de Talanoa a été publiée le 26 novembre 2018.