Publication par la Commission européenne de sa proposition de stratégie à faibles émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2050 pour l'UE qui présente une vision - la neutralité carbone en 2050 - couvrant la quasi-totalité des politiques de l'UE. La stratégie vise à fixer un cap et à planifier le chemin à parcourir vers cet objectif. Elle examine les options disponibles pour les États membres, les entreprises et les citoyens pour assurer une transition énergétique socialement juste qui permette d'accroître la compétitivité de l'économie et de l'industrie de l'UE.

La Commission européenne a invité le Conseil européen (Chefs d'Etat et de Gouvernement), les Ministres de toutes les formations concernées du Conseil de l'UE, et le Parlement européen à examiner et à approuver la stratégie. Voir stratégie, étude d'impactcommuniqué, les questions/réponses, et les pages dédiées de la DG Climat.

La stratégie définit la voie à suivre pour parvenir à une économie neutre en carbone qui nécessiterait une action conjointe s'articulant autour de sept axes stratégiques
• l'efficacité énergétique, 
• le déploiement des énergies renouvelables,
• une mobilité propre, sûre et connectée,
• la compétitivité industrielle et l'économie circulaire,
• les infrastructures et les interconnexions, 
• la bioéconomie et les puits de carbone naturels,
• le captage et le stockage du CO2 pour éliminer les émissions résiduelles.

La Commission a publié cette proposition de stratégie conformément :
• à l'Accord de Paris [article 4] et à la décision 1/CP.21 [§ 35])
• au nouveau règlement sur la gouvernance de l'Union de l'Energie, en cours d'adoption formelle (article 14).
Lors du Conseil européen du 22 mars 2018, les Chefs d'Etat et de Gouvernement avaient formellement demandé à la Commission de proposer d'ici la fin du premier trimestre 2019 une stratégie à long terme conformément à l'Accord de Paris (en visant la neutralité carbone au cours de la 2e moitié du 21e siècle [cf. article 4 de l'Accord de Paris]). Le 5 juin 2018, la Commission a indiqué qu'elle comptait présenter la stratégie avant la COP-24.