Le Président de la République et le Ministre de la Transition écologique ont présenté la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) pour les périodes 2019-2023 (période couverte par le 2e budget carbone national) et 2024-2028 (période couverte par le 3e budget carbone national). Prévue par la loi sur la transition énergétique (LTE, article 176), la PPE est un outil de planification et de pilotage de la politique énergétique nationale qui définit les priorités d'actions et les objectifs spécifiques à atteindre sur cette période, en visant l'ensemble des énergies, afin d'atteindre les objectifs nationaux en matière de climat-énergie fixés par la loi sur la transition énergétique (article 1er). Le décret n°2016-1442 fixait la PPE pour les périodes 2016-2018, puis 2019-2023 mais la LTE prévoit la révision de la PPE avant fin 2018. Le projet de révision de la PPE a été soumis pour avis au Conseil national de la transition écologique (CNTE) et au comité d’experts pour la transition énergétique (cf. art.L 145-1 du Code de l'Energie). Voir discours du Président de la République. La PPE et les informations y afférentes seront disponibles ici une fois rendues publiques.

Les objectifs nationaux fixés par la loi sur la transition énergétique (article 1er) :
• réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40 % entre 1990 et 2030 et de diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2050,
• réduire la consommation énergétique finale de 50 % en 2050 par rapport à la référence 2012, en visant un objectif intermédiaire de 20 % en 2030,
• réduire la consommation énergétique primaire des énergies fossiles de 30 % en 2030 par rapport à l’année de référence 2012,
• porter la part des énergies renouvelables à 23 % de la consommation finale brute d’énergie en 2020 et à 32 % de cette consommation en 2030 ; à cette date, pour parvenir à cet objectif, les énergies renouvelables doivent représenter 40 % de la production d’électricité, 38 % de la consommation finale de chaleur, 15 % de la consommation finale de carburant et 10 % de la consommation de gaz
• réduire la part du nucléaire dans la production d’électricité à 50 % à l’horizon 2025.
La PPE doit être compatible avec les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre fixés dans le budget carbone national, ainsi qu’avec la stratégie nationale bas-carbone (SNBC). Le 3e budget carbone national (période 2024-2028), fixé par le décret 2015-1491, est de 358 Mt CO2e