Le CITEPA a enregistré une croissance régulière et maîtrisée de ses effectifs, en passant de 10 salariés en 1990 à 20 en 2009 pour atteindre 26 salariés en 2015. En matière de ressources humaines, l'accent est mis sur la formation continue, la connaissance opérationnelle et scientifique des activités, et la participation à des groupes d'experts internationaux. Le CITEPA a toujours mis l'accent sur la rigueur intellectuelle, l'impartialité, l'innovation scientifique et technique, la sauvegarde et la transmission de connaissances actualisées pendant 54 ans, la connaissance opérationnelle des méthodes et des pratiques. La proximité des secteurs de l'industrie, du tertiaire, du transport, du bâtiment, de l'agriculture, de l'élevage et de la forêt, ainsi que des cabinets d'études, experts et du milieu académique, va de pair avec un souci d'objectivité et d'indépendance. Les personnels experts, en très grande majorité composés d'ingénieurs de l'environnement, des procédés, de la chimie et de l'agronomie, partagent un intérêt véritable pour la cause de l'environnement.

L'ensemble de ces facteurs liés à une demande renouvelée et intensifiée d'informations sur la pollution de l'air et les gaz à effet de serre, a conduit le CITEPA à se structurer en conséquence. Le diagramme ci-après montre la nouvelle organisation en deux départements qui reflète ces exigences. Le CITEPA a mis en place une organisation interne par unité thématique sectorielle et en deux départements, pour approfondir son expertise sectorielle et maintenir sa réactivité. Chaque interlocuteur du CITEPA a au moins un binôme spécialisé dans le sujet considéré.

L'évolution des ressources est liée pour une part à une exigence toujours accrue des instances internationales (Nations unies), et européennes (UE), ainsi que de l'Etat et de ses administrations quant à l'élaboration, la fiabilité et la revue des inventaires nationaux d'émission de polluants, et plus largement des enjeux futurs.

La réglementation en matière d'émissions de polluants atmosphériques et de gaz à effet de serre continue à se complexifier et les donneurs d'ordre sont toujours davantage demandeurs d'accompagnement, d'expertise, de formation et de d'aide à la décision. Enfin, le CITEPA a considéré que les activités liées à l'agriculture et la forêt (AFOLU) représentaient un champ de recherche et d'expertise promis à un grand développement dans le cadre des inventaires, en hébergeant un thésard.

Depuis le 1er novembre 2011, Jérôme Boutang a succédé à Jean-Pierre Fontelle ent tant que Directeur Général.

Nadine Allemand, Directrice Adjointe, assiste Jérôme Boutang dans ses fonctions de Direction et apporte son expertise technique.

Enfin, depuis novembre 2015, Jean-Guy Bartaire a succédé à Marc Larzillière en tant que Président du CITEPA.

L'organigramme du CITEPA

(janvier 2016)

Organigramme0116 FR

Cliquez sur l'organigramme pour l'afficher en taille réelle