< Polychlorobiphényls - PCB Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques - HAP >

Thématique associée :  Polluants organiques persistants

Période d'observation des émissions : depuis 1990

Source des données : CITEPA / Format SECTEN - avril 2016

 

Origine du polluant

Les dioxines (PCDD-F) regroupent les polychlorobenzodioxines (PCDD) et les polychlorodibenzofuranes (PCDF). Les PCDD comportent 75 congénères(1) et les PCDF 135 congénères.

Les PCDD-F sont exprimés en « Equivalents Toxiques Internationaux » ou I-TEQ(2) pour International Toxic Equivalents.

Les émissions de dioxines sont soit d'origine naturelle soit d'origine industrielle. Les émissions dites naturelles résultent d'événements tels que les feux de forêt et dans une moindre mesure, les éruptions volcaniques. Les phénomènes complexes conduisant à la formation de dioxines et furannes se produisent dans des conditions particulières de combustion potentiellement rencontrées dans tous les secteurs mais plus particulièrement au cours de l'incinération des déchets et des chaînes d'agglomération de minerais en sidérurgie, voire dans quelques autres procédés particuliers.

(1) Congénère : les carbones possédant un atome d'hydrogène peuvent être remplacés par un atome d'halogène (chlore ou brome essentiellement) et vont former des composés possédant le même squelette mais un nombre variable d'hydrogène.

(2) I-TEQ : le système d' " Equivalents Toxiques " (TEQ) exprime la toxicité relative de chaque composé moins toxique en tant que fraction de la toxicité du TCDD le plus toxique. Chaque composé se voit attribué un " Facteur d'Equivalence Toxique ". Ce coefficient de pondération indique le degré de toxicité par rapport au 2,3,7,8-TCDD, auquel une valeur de référence de 1 a été donné. Pour calculer l'équivalent toxique global d'un mélange de dioxines par rapport au TCDD, les quantités de chaque composé toxique sont multipliées par leur Facteur d'Equivalence Toxique respectif, et ensuite additionnées.

Effet du polluant

Très stables chimiquement, peu bio-dégradables, les dioxines persistent dans l'environnement et les êtres vivants dans lesquels elles s'accumulent. La demi-vie de ces polluants est d'environ sept ans dans l'organisme humain. Depuis plusieurs années, la toxicité chronique des dioxines a fait l'objet d'intenses recherches. La toxicité chez l'homme pour une exposition chronique à faible dose est encore un sujet controversé car les études sur ce sujet sont difficiles à mettre en œuvre. Cependant, certaines études épidémiologiques (chez l'homme) rapportent une augmentation du nombre de cancers chez les personnes exposées à la dioxine la plus toxique : la 2,3,7,8 TCCD (appelée aussi « dioxine Seveso »), seule dioxine classée par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) comme substance « cancérogène pour l'homme ».

 

Classement des sous-secteurs* les plus émetteurs en 2014

Classement Sous-secteur Part du sous-secteur dans les émissions nationales de la France métropolitaine
1 Résidentiel dont : 44% dont :
Brûlage de câbles 34%
  Chaudières < 50 MW 10%
2 Métallurgie des métaux ferreux 16%
3 Voitures particulières diesel 12%
4 Transformation des CMS - sidérurgie 8,3%
5 Culture 4,6%

* : un secteur (au nombre de six au total : transformation de l'énergie, industrie manufacturière, résidentiel/tertiaire, agriculture/sylviculture, transport routier ou autres transports) est désagrégé en différents sous-secteurs.

 

Emissions du polluant et ses évolutions

Minimum observé : 117 g ITEQ en 2014
Maximum observé : 1 921 g ITEQ en 1994
Emissions en 2014 : 117 g ITEQ
Evolution 2014/1990 : -93,4%
Evolution 2014/maximum : -93,9%
Evolution 2014/minimum : 0%

Unité utilisée : g ITEQ (gramme Equivalents Toxiques Internationaux)
Source CITEPA / Format SECTEN – Avril 2016

Graph PCDD F 16

Graph Legende sans UTCFv2

Source CITEPA / Format SECTEN – Avril 2016

Tab PCDD F 16

(*) Relativement aux périmètres de la CEE - NU / NEC - les émissions répertoriées hors total national sont les suivantes : les émissions maritimes internationales, les émissions de la phase croisière (≥ 1000 m) des trafics aériens domestique et international, ainsi que les émissions des sources biotiques de l'agriculture et des forêts et les émissions des sources non-anthropiques.
(e) estimation préliminaire

 

Analyse

Les émissions de dioxines et furannes (PCDD-F) sont exprimées en ITEQ (équivalent toxique international).

Les phénomènes complexes conduisant à... (pour lire la suite consulter le rapport SECTEN via votre identifiant et mot de passe).

Source des données: CITEPA / Format SECTEN - avril 2016