< Chrome - Cr Mercure - Hg >

Thématique associée : Métaux lourds

Période d'observation des émissions : depuis 1990

Source des données : CITEPA / Format SECTEN - avril 2016

 

Origine du polluant

Le cuivre (Cu) provient majoritairement de l'usure des caténaires induit par le trafic ferroviaire et de l'usure des plaquettes de frein des véhicules.

L'utilisation de pesticides peut générer également des émissions de Cu. Faute de connaissance suffisante, pour le moment, ce poste n'est pas quantifié par le CITEPA.

 

Effet du polluant

Le cuivre et ses dérivés induisent une irritation des voies aériennes et des troubles gastro-intestinaux en cas d'inhalation et une insuffisance hépatique en cas d'ingestion.

Les métaux lourds peuvent être toxiques pour la biosphère. La plupart étant sous forme particulaires, ils s'accumulent dans l'eau, les sols, les aliments et l'air.

 

Classement des sous-secteurs* les plus émetteurs en 2014

Classement Sous-secteur Part du sous-secteur dans les émissions nationales de la France métropolitaine
1 Voitures particulières diesel 29%
2 Transport ferroviaire 23%
3 Poids lourd diesel (y.c. bus et cars) 15%
4 Véhicules utilitaires légers diesel 11%
5 Voitures particulières essence 9,4%

* : un secteur (au nombre de six au total : transformation de l'énergie, industrie manufacturière, résidentiel/tertiaire, agriculture/sylviculture, transport routier ou autres transports) est désagrégé en différents sous-secteurs.

 

Emissions du polluant et ses évolutions

Minimum observé : 207 t en 2012
Maximum observé : 228 t en 1992
Emissions en 2014 : 208 t
Evolution 2014/1990 : -6,3%
Evolution 2014/maximum : -9,0%
Evolution 2014/minimum : +0,2%

Unité utilisée : t (tonne)
Source CITEPA / Format SECTEN – Avril 2016
 

Graph Cu 16

Graph Legende sans UTCFv2

 Source CITEPA / Format SECTEN – Avril 2016

Tab Cu 16

(*) Relativement aux périmètres de la CEE - NU / NEC - les émissions répertoriées hors total national sont les suivantes : les émissions maritimes internationales, les émissions de la phase croisière (≥ 1000 m) des trafics aériens domestique et international, ainsi que les émissions des sources biotiques de l'agriculture et des forêts et les émissions des sources non-anthropiques.
(e) estimation préliminaire 

Analyse

Les émissions de cuivre (Cu) en France métropolitaine sont relativement stables sur la période...  (pour lire la suite consulter le rapport SECTEN via votre identifiant et mot de passe).

 

Source des données: CITEPA / Format SECTEN - avril 2016