< Hexafluorure de soufre - SF6 Potentiel de réchaufement global - PRG >

Thématique associée :  effet de serre

Période d'observation des émissions : depuis 1990

Source des données : CITEPA / Format SECTEN - avril 2016

 

Origine du polluant

Le trifluorure d'azote (NF3) est utilisé dans la fabrication des semi-conducteurs, des panneaux solaires de nouvelle génération, des téléviseurs à écran plat, d'écrans tactiles, de processeurs électroniques.
L'utilisation du NF3 a largement augmenté dans le passé en raison de deux facteurs. D'une part, la demande croissante en écran plat et en microélectronique est responsable de l'utilisation d'une quantité toujours plus importante de ce gaz. D'autre part, le taux de rejet atmosphérique du NF3 ayant longtemps été considéré comme quasi-nul, ce gaz fut proposé par les industriels comme alternative aux PFC (hydrocarbures perfluorés) dont l'utilisation a été restreinte en raison de leur contribution importante à l'effet de serre.

 

Effet du polluant

Le NF3 participe à l'effet de serre. Son pouvoir de réchauffement global (PRG) est de 17 200, c'est-à-dire 17 200 fois le PRG du CO2 qui sert de référence (PRG CO2 = 1) (valeurs PRG du quatrième rapport d'évaluation du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) de 2007). Le NF3 est un nouveau polluant pris en compte pour la seconde période du Protocole de Kyoto (2013-2020) qui s'ajoute au paquet des six autres gaz à effet de serre du Protocole de Kyoto (CO2, CH4, HFC, PFC, SF6).

 

Classement des sous-secteurs* les plus émetteurs en 2014

Classement Sous-secteur Part du sous-secteur dans les émissions nationales de la France métropolitaine
1 Biens d’équipement, matériels de transport dont : 100% dont :
  Fabrication de composants électroniques 100%

* : un secteur (au nombre de six au total : transformation de l'énergie, industrie manufacturière, résidentiel/tertiaire, agriculture/sylviculture, transport routier ou autres transports) est désagrégé en différents sous-secteurs.

 

Emissions du polluant et ses évolutions

Minimum observé : 11 kt CO2e en 2014
Maximum observé : 90 kt CO2e en 1998
Emissions en 2014 : 11 kt CO2e
Evolution 2014/1990 : -35,5%
Evolution 2014/maximum : -88,1%
Evolution 2014/minimum : 0%

Unité utilisée : kt CO2e (kilotonne CO2 équivalent)
Source CITEPA / Format SECTEN – Avril 2016



 Graph NF3 16

Graph Legende sans UTCFv2

Source CITEPA / Format SECTEN – Avril 2016

Tab NF3 16

(*) selon définitions de la CCNUCC - les émissions répertoriées hors total ne sont pas incluses, à savoir les émissions fluviales, maritimes et aériennes internationales, ainsi que les émissions des sources non-anthropiques.
(e) estimation préliminaire 

Analyse

L'intégralité des émissions de NF3 est attribuée à l'industrie manufacturière puisque... (pour lire la suite consulter le rapport SECTEN via votre identifiant et mot de passe).

Source des données: CITEPA / Format SECTEN - avril 2016

Autres industries manufacturières