< Potentiel de réchauffement global - PRG Méthane - CH4 >

 

Thématique associée :  effet de serre

Période d'observation des émissions : depuis 1960

Source des données : CITEPA / Format SECTEN - avril 2017

 

Origine du polluant

Le dioxyde de carbone (CO2) est un gaz incolore et inodore, induit principalement par la combustion des combustibles qu'ils soient d'origine fossile ou d'origine biomasse dans les secteurs résidentiel et tertiaire, transports et industriels. En France, cette combustion représente de l'ordre de 95% des émissions totales hors Utilisation des Terres, Changement d'affectation des Terres et Foresterie (UTCATF). Il est aussi émis naturellement par la respiration des êtres vivants, les feux de forêts et les éruptions volcaniques.

Une partie de ces émissions est absorbée par des réservoirs naturels ou artificiels appelés « puits », constitués principalement des océans, des forêts et des sols.

 

Effet du polluant

Le dioxyde de carbone (CO2) est un gaz peu toxique, à faible dose. A forte dose, il peut provoquer des malaises, des maux de tête et des asphyxies par remplacement de l'oxygène de l'air. Il peut également perturber le rythme cardiaque et la pression sanguine.

Quant à ses effets sur l'environnement, le CO2 est l'un des principaux gaz à effet de serre. Il contribue à hauteur de 70% aux émissions de gaz à effet de serre en France métropolitaine en 2015 (UTCATF inclus). L'accroissement rapide de sa concentration dans l'atmosphère est lié à l'augmentation de la consommation d'énergie fossile et à la diminution des couverts forestiers à l'échelle mondiale (une forêt de type tropical absorbe de 1 à 2 kg de CO2 par m2 et par an tandis qu'une forêt européenne ou un champ cultivé n'absorbe que de 0,2 à 0,5 kg de CO2 par m2 et par an). Le CO2 a aussi un impact important sur l'acidification des océans. En effet, l'océan absorbe le CO2 augmentant ainsi son acidité (baisse du pH) et menaçant un nombre important d'espèces marines.

 

Classement des sous-secteurs* les plus émetteurs (hors Utilisation des Terres, Changement d'Affectation des Terres et Foresterie) en 2015

Classement Sous-secteur Part du sous-secteur dans les émissions nationales de la France métropolitaine
1 Voitures particulières diesel 16%
2 Résidentiel 15%
3 Poids lourds diesel (y.c. bus et cars) 8,1%
4 Tertiaire 7,7%
5 Véhicules Utilitaires Légers diesel 7,0%
6 Minéraux non-métalliques et matériaux de construction 5,7%
7 Chimie 5,5%
8 Productino d'électricité 5,0%
9 Métallurgie des métaux ferreux 5,0%

* : un secteur (au nombre de six au total : transformation de l'énergie, industrie manufacturière, résidentiel/tertiaire, agriculture/sylviculture, transport routier ou autres transports) est désagrégé en différents sous-secteurs.

 

Emissions du polluant et ses évolutions

  Avec UTCATF Hors UTCATF
Minimum observé : 270 Mt en 1960 296 Mt en 1960
Maximum observé : 485 Mt en 1973 537 Mt en 1973
Emissions en 2015 : 284 Mt 327 Mt
Evolution 2015/1980 : -36,0% -35,9%
Evolution 2015/1990 : -21,5% -17,2%
Evolution 2015/maximum : -41,5% -39,2%
Evolution 2015/minimum : +5,2% +10,5%

Unité utilisée : Mt (megatonne)
N.B. : les émissions incluent à la fois celles induites par la combustion et par les procédés.

Source CITEPA / Format SECTEN – Avril 2017

 

Graph CO2 17v2

Graph Legende avec UTCATF

 Source CITEPA / Format SECTEN – Avril 2017

Tab CO2 17

(a) Bilan secteur net hors émissions CO2 des énergies renouvelables, en particulier issues de la biomasse.
(b) CO2 issu de la combustion de la biomasse, hors bilan CO2 du secteur.
(*) selon définitions de la CCNUCC - les émissions répertoriées hors total ne sont pas incluses, à savoir les émissions fluviales, maritimes et aériennes internationales, ainsi que les émissions des sources non-anthropiques.
(**) Utilisation des Terres, Changement d'Affectation des Terres et Foresterie
(e) estimation préliminaire 

Analyse

Sur la période 1960-2015, les émissions de CO2 hors UTCATF et hors biomasse ont augmenté alors qu’entre 1990 et 2015, elles ont baissé (-17% environ), bien que la consommation d’énergie primaire (corrigée du climat) se soit accrue de 13% sur cette même période.

De plus, ... (pour lire la suite consulter le rapport SECTEN via votre identifiant et mot de passe).

 

Source des données : CITEPA / Format SECTEN - avril 2017