< Monoxyde de carbone - CO Indicateur acide équivalent - Aeq >

Thématique associée : effet de serre, pollution photochimique

Période d'observation des émissions : depuis 1988

Source des données : CITEPA / Format SECTEN - avril 2017

 

Origine du polluant

Un composé organique volatil (COV) est un composé contenant au moins un atome de carbone associé à des atomes d'hydrogène, d'oxygène, d'azote, de soufre, d'halogènes, de phosphore, de silicium. Ces composés, d'après leurs propriétés physico-chimiques, se trouvent à l'état de vapeur dans l'atmosphère. Les hydrocarbures appartiennent aux COV et l'amalgame est souvent fait à tort. Ceci est sans doute dû au fait que les COV sont souvent exprimés en hydrocarbures totaux équivalent méthane, ou propane. Fréquemment, le méthane (CH4) qui est un COV particulier et un gaz à effet de serre, naturellement présent dans l'air, est distingué des autres COV pour lesquels la notation COVNM (composés organiques volatils non méthaniques) est employée.

Les COV sont issus :

    • des phénomènes de combustion,
    • d'évaporation de solvants présents dans les peintures, les encres, les colles, les détachants, les cosmétiques,
    • d'évaporation des composés organiques tels que les carburants,
    • des réactions biologiques.

Les sources de COV sont très nombreuses. Les émissions sont dues à certains procédés industriels impliquant la mise en oeuvre de solvants (chimie de base et chimie fine, parachimie, dégraissage des métaux, application de peinture, imprimerie, colles et adhésifs, caoutchouc, produits d'entretien, parfums et cosmétiques, etc.), ou n'impliquant pas de solvants (raffinage du pétrole, production de boissons alcoolisées, de pain, etc.). L'utilisation de combustibles dans des installations de combustion de l'industrie et du tertiaire contribue légèrement aux émissions mais sans aucune comparaison avec les proportions indiquées pour SO2 et NOx. Cependant, les émissions de COV des petites installations de combustion individuelles au bois sont une source importante de COV. De plus, les forêts sont fortement émettrices.

 

Effet du polluant

Du point de vue de la santé, les effets des COV sont multiples. Les COV peuvent causer différents troubles soit par inhalation (aromatiques et oléfines par exemple), soit par contact avec la peau (aldéhydes par exemple). Ils peuvent aussi entraîner des troubles cardiaques, digestifs, rénaux et nerveux. Enfin, certains COV, comme le benzène, sont cancérogènes, tératogènes ou mutagènes. Les concentrations rencontrées dans l'environnement sont faibles.

Du point de vue environnemental, les COV réagissent avec les oxydes d'azote, sous l'effet du rayonnement solaire, pour former de l'ozone troposphérique (pollution photochimique). Cet ozone que nous respirons est nocif pour notre santé (difficultés respiratoires, irritations oculaires, etc.). De plus, les COV sont aussi des gaz à effet de serre indirect.

 

Classement des sous-secteurs* les plus émetteurs en 2015

Classement Sous-secteur Part du sous-secteur dans les émissions nationales de la France métropolitaine
1 Résidentiel dont : 45% dont :
Combustion des appareils de chauffage (chaudières, inserts, foyers fermés et ouverts, cuisinières, etc.) 23%
Utilisation domestique de solvants 21%
Engins mobiles non routiers – Loisirs / jardinage 0,5%
Feux ouverts de déchets verts et autres (feux de véhicules, etc.)
0,5%
2 Construction 10%
3 Autres industries manufacturières 8,4%
4 Agro-alimentaire 5,8%

* : un secteur (au nombre de six au total : transformation de l'énergie, industrie manufacturière, résidentiel/tertiaire, agriculture/sylviculture, transport routier ou autres transports) est désagrégé en différents sous-secteurs.

 

Emissions du polluant et ses évolutions

Minimum observé : 623 kt en 2015
Maximum observé : 2 445 kt en 1988
Emissions en 2015 : 623 kt
Evolution 2015/1990 : -74,0%
Evolution 2015/maximum : -74,5%
Evolution 2015/minimum : 0%

Unité utilisée : kt (kilotonne) 
Source CITEPA / Format SECTEN – Avril 2017

 Graph COVNM 17

Graph Legende sans UTCFv2

Source CITEPA / Format SECTEN – Avril 2017

 Tab COVNM 17

(*) Relativement aux périmètres de la CEE - NU / NEC - les émissions répertoriées hors total national sont les suivantes : les émissions maritimes internationales, les émissions de la phase croisière (≥ 1000 m) des trafics aériens domestique et international, ainsi que les émissions des sources biotiques de l'agriculture et des forêts et les émissions des sources non-anthropiques.
(e) estimation préliminaire

Analyse

Que cela soit au sein du secteur résidentiel/tertiaire ou industriel, la principale source d'émission des COVNM est...(pour lire la suite consulter le rapport SECTEN via votre identifiant et mot de passe).

 

Source des données: CITEPA / Format SECTEN - avril 2017