Actus Pollution de l'air et climat

Les actualités en bref : pollution de l'air et climat

Cette rubrique fournit des informations synthétiques sous forme de brèves sur l'actualité politique, législative, scientifique et technologique, ainsi que les événements marquants dans le domaine de la pollution et de l'air et du changement climatique aux niveaux national, de l'UE et international. Chacune de ces brèves est accompagnée de mots clés pour clairement faire ressortir le thème et d'un drapeau pour indiquer si l'information concerne la France, l'UE ou l'international. Un lien URL est fourni pour aller plus loin.

Accord de Paris : depuis l'ouverture de la COP-23, une seule Partie a adhéré à l'Accord de Paris, la Syrie, le 13 novembre. Depuis la fin de la période de signature (21 avril 2017), l'Accord est ouvert à l'adhésion (accession en anglais) : un Etat peut devenir une Partie à un traité déjà négocié et signé et dont la période de signature est achevée. Cette action a le même statut juridique que la ratification. L'adhésion se produit en général lorsque le traité est déjà entré en vigueur. Au total, 170 Parties (sur 197) ont désormais ratifié représentant 87,88% des émissions mondiales de GES. Voir toutes les ratifications.
Amendement de Doha (2012) sur la 2e période d'engagement du Protocole de Kyoto (2013-2020) : quatre adhésions depuis le début de la COP-23 : Allemagne, Belgique, Espagne et Suède (NB l'UE dans son ensemble n'a pas encore adhéré). Au total, 88 Etats ont désormais ratifié alors qu'il en faut 144 pour qu'il entre en vigueur. Voir toutes les ratifications.
Amendement de Kigali (du 15 oct. 2016) qui ajoute la production et la consommation des HFC aux substances visées par le Protocole de Montréal : deux ratifications depuis le début de la COP-23 : Finlande et Royaume-Uni. Au total, 14 Etats ont déjà ratifié. Il en faut 20 pour qu'il entre en vigueur. Voir toutes les ratifications.

Les consultations informelles de la COP, de l’APA, du SBSTA et du SBI se sont poursuivies tout au long de la journée. Dans la soirée, le groupe de contact de l’APA s’est réuni pour examiner tous les sujets de fond de son programme de travail (NDC, adaptation, bilan mondial, etc.), et les plénières de clôture du SBI et du SBSTA se sont tenues pour adopter des conclusions sur plusieurs questions.

APA :
NDC : les co-facilitateurs ont transmis la version finale du document "d'éléments préliminaires" de 180 pages aux Co-Présidentes de l’APA en tant que note informelle de ce volet des travaux.
bilan mondial : les co-facilitateurs ont transmis la version finale du document "d'éléments préliminaires" aux Co-Présidentes de l’APA en tant que note informelle de ce volet des travaux.
autres questions diverses : les Parties ont partagé des points de vue sur la question supplémentaire sur la fixation d’un nouvel objectif collectif quantifié en matière de financement d’ici 2025 pour prendre le relais de l'objectif de 100 Md$/an d'ici 2020 (cf. décision 1/CP.21 § 53).

La Co-Présidente Jo Tyndall (Nouvelle-Zélande) a invité les Co-Facilitateurs des consultations informelles sur les points 3 à 8 de l’ordre du jour de l’APA (les six sujets de fond) à faire état brièvement des progrès accomplis, avant que le groupe de contact n’examine le projet de conclusions proposé par les Co-Présidentes de l’APA. L'ensemble des notes informelles va servir d'outil pour orienter les travaux d'ici la COP-24. Jo Tyndall a ensuite présenté le projet de conclusions qui a fait l'objet de discussions. Un projet révisé de conclusions devait être rendu disponible dans la soirée et examiné à la plénière de l’APA mercredi 15 novembre.

2e partie des plénières de clôture des deux organes subsidiaires de la Convention Climat (SBSTA [conseil scientifique et technologique] et SBI [mise en œuvre] et plenière de clôture de l'APA.
Par ailleurs, le segment de haut niveau réunissant Chefs d'Etat et de Gouvernement, Ministres (des Affaires étrangères, du Climat et/ou de l'Environnement) et hauts fonctionnaires s'ouvre cet après-midi à 14h45. Environ 25 Chefs d'Etat et de Gouvernement, dont le Président de la République et la Chancelière allemande, y participeront (contre une soixantaine à la COP-22 et 117 à la COP-21). Ce segment de haut niveau prendra la forme d'une session conjointe COP-23/CMP-13/CMA-1-2 lors de laquelle des allocutions nationales vont être prononcées. Voir liste provisoire des intervenants. Voir webcast.
A l'initiative de la Présidence fidjienne, un événement de haut niveau aura lieu sur le thème : "Cohérence des politiques et réalisation conjointe - le soutien du système onusien au développement bas carbone et résilient au climat au niveau national".
Voir programme global de la journée.

L'Agence Internationale de l'Energie (AIE) a publié son édition 2017 des perspectives énergétiques mondiales (World Energy Outlook ou WEO). Ce rapport de référence annuel est un recueil de données, de statistiques et d'informations les plus récentes sur les évolutions en matière de politique énergétique aux niveaux mondial, régional et national. Il fournit notamment une mise à jour des projections mondiales, jusqu'en 2040, en matière de demande, de production, de consommation d'énergie et des émissions de CO2 par combustible, par région et par secteur, ainsi que les émissions de polluants (SO2, NOx et PM2,5).
https://www.iea.org/weo2017/ Voir synthèse en français.

Plénières de clôture des deux organes subsidiaires de la Convention Climat (SBSTA [conseil scientifique et technologique] et SBI [mise en œuvre]. Clôture des activités dans le cadre du programme d'action climat mondiale (GCA).
Voir programme de la journée.

Informations supplémentaires